Education



image
- 29/01/2022 - 0 Comment(s)

Stage en milieu professionnel - LE TOGO OPTE POUR LE PLACEMENT DES APPRENANTS DE L’ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

La semaine de l'Enseignement technique et la formation professionnelle (ETFP) se tient du 04 au 12 février prochain au Togo. Bien avant cette rencontre, le Ministère délégué chargé de l'Enseignement technique et de l’Artisanat a organisé ce vendredi 28 janvier un atelier dans le cadre de sa tournée nationale d'information, de sensibilisation et de mobilisation des acteurs sur le placement en stage des apprenants en milieu professionnel et la semaine de l’ETFP. La cérémonie a été présidée par le ministre délégué, chargé de l’Enseignement technique et de l’Artisanat Kokou Eke HODIN au Lycée d’Enseignement Technique et Professionnel de Lomé en présence des autorités locales et du Secrétaire général de la préfecture du Golfe représentant le Préfet du Golfe.

Dans le cadre du Plan sectoriel de l'éducation et le dixième projet prioritaire de la Feuille de route gouvernementale 2020-2025 qui exige une amélioration de la qualité de l'enseignement, de formation professionnelle et de l'apprentissage, le ministère délégué s'évertue à trouver une solution efficace au chômage à travers la formation en alternance consacrée par la loi N° 2002-016 du 30 avril 2002 portant orientation de l'enseignement technique et de la formation professionnelle. Cette option pédagogique impose le placement systématique de tous les apprenants en stage en milieu professionnel durant tout le parcours de leur formation.

Le projet vise l'implication effective du monde du travail dans la formation des apprenants en vue de faciliter leur insertion professionnelle et contribuer efficacement à la lutte contre le chômage et la pauvreté dans notre pays. «Pour concrétiser la formation en alternance qui est une formation qui se déroule sur deux lieux, c’est-à-dire à l’école et en entreprise, le ministère délégué chargé de l’Enseignement technique et de l’Artisanat sur le fondement de la feuille de route gouvernementale 2020-2025 a initié ce projet pour prendre en compte davantage les besoins des apprenants et améliorer la qualité des formations et des enseignements qui sont dispensés de sorte que les professionnels du monde de travail ne soient plus obligés d’aller chercher de la main d’œuvre au-delà de nos frontières, qu’ils trouvent sur place et pour leurs besoins réels capacité de compétence relativement aux formations et enseignements que nous dispensons au sein du ministère», a souligné Mme Colette Kafoui ADZONYOH, Conseillère juridique du ministre délégué chargé de l’Enseignement technique et de l’Artisanat.

La charte de partenariat public/privé du 22 avril 2011 a fixé un cadre de partenariat entre le public et le privé pour développer les compétences techniques et professionnelles des apprenants. Mais la mise en œuvre de la formation en alternance nécessite l'établissement d'un contrat de partenariat pour les stages et l'insertion professionnelle des apprenants de l'enseignement technique et de la formation professionnelle. L’atelier de ce jour s'inscrit dans le cadre de ce partenariat et vise à partager avec les acteurs les objectifs de ce projet ; les amener à s'approprier les documents de mise en œuvre du projet afin de recueillir leurs observations et propositions pour obtenir leur adhésion au projet. Le ministre délégué chargé de l’Enseignement technique et de l’Artisanat M. EKE Kokou Hodin a invité tous les acteurs à s’impliquer davantage dans ce processus pour la réussite du projet.

«Pour gagner ce pari, il est plus que nécessaire que nos apprenants découvrent les réalités pratiques de l'entreprise par des stages qui feront partie intégrante de leur formation. Ceci, pour leur transmettre de savoir-faire et développer des compétences techniques et professionnelles en vue de favoriser leur insertion. Ainsi, au-delà de la charte de partenariat public privé du 22 avril 2011, qui fixe un cadre relationnel entre le public et le privé, il urge qu'un contrat de partenariat lie l'ETFP et les entreprises, sociétés et structures économiques, industrielles, commerciales, artisanales, agricoles et administratives pour l'insertion professionnelle des apprenants.», a-t-il précisé.

L’atelier de ce jour a également permis au ministère délégué d’informer le public et les acteurs de l’organisation du 4 au 12 février 2022 de la première édition de la semaine de l'ETFP sur toute l'étendue du territoire national. Organisée autour du thème « Agir ensemble pour une meilleure employabilité des sortants et la digitalisation de l’ETFP, la semaine poursuit les obligations de la feuille de route gouvernementale 2020-2025 et vise à améliorer la communication du Ministère chargé de l’Enseignement technique et de l’Artisanat et permettre au public de découvrir les offres dudit Ministère et communiquer sur les missions, les attributions et les formations offertes par ce ministère.

Togoreveil

Lire aussi

0 Commentaire(s):

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.