Culture



image
Admin - 08/11/2022 - 0 Comment(s)

La culture béninoise fait sensation en France lors de la sortie du film américain «THE WOMAN KING»

En septembre dernier lors de la sortie du film américain « The Woman King » de la réalisatrice Gina Prince-Bythewood, l’association « Ludik’arts » présidée par la franco-béninoise Ida Ahitcheme-Tatchev, a su valablement représenter le Bénin au Cinéma Le Vox à Château-Renard (France région Centre). A l’occasion de la diffusion de ce film inspiré de faits réels et qui met en lumière pour la première fois au cinéma grand public les Agodjiés (ou Minos) du Royaume de Dahomey, Madame Ida Ahitcheme-Tatchev, elle-même originaire d’Abomey, a fait une parfaite présentation de la monarchie dahoméenne pour permettre aux nombreux spectateurs français et africains qui ont fait le déplacement, de mieux se situer par rapport au film.

Cette présentation a permis de découvrir le Bénin d’avant et le Bénin d’aujourd’hui avec des images des villes importantes et les monuments à visiter notamment à Abomey, Ouidah, Ganvié, ainsi que le marché international Dantokpa et bien d’autres sites culturels et touristiques béninois. La Présidente de l’association « Ludik’arts » a également profité de cette tribune pour faire de la dégustation multiforme en faisant découvrir au curieux public français la musique béninoise et quelques spécialités culinaires béninoises tels que yovo doko, atchomon et aloko sans oublier le jus de bissap et de gingembre.

La sortie du film américain « The Woman King » en France était aussi et surtout l’occasion pour la franco-béninoise Ida Ahitcheme-Tatchev et son association, de rendre un hommage appuyé aux femmes dans l’un des secteurs qui les met le plus en valeur, la mode. C’est ainsi que la soirée découverte du Benin s’est poursuivie au Cinéma Le Vox avec un défilé de présentation des dernières créations de la styliste béninoise « Pagero » dont la ligne de vêtements avec des Wax a fait forte sensation.

Le public était au rendez-vous et c’est une salle à guichet fermé qui s’est sentie concernée par le sujet et les prestations. Plusieurs familles françaises et africaines ont dû faire plusieurs dizaines de kilomètres de trajet pour assister à la soirée. Si la talentueuse styliste Pagero n’a pas participer à la présentation de sa collection, la promotrice du défilé a promis s’organiser pour que la créatrice béninoise soit présente la prochaine fois pour dévoiler ses créations en personne.

La soirée consacrée à la sortie de ce film culte sur les Agodjiés du Royaume de Dahomey a connu un franc succès, qui a d’ailleurs motivé l’ambitieuse et dynamique équipe du cinéma Le Vox à prévoir déjà la programmation de plusieurs nouveaux événements mettant l’Afrique de l’Ouest à l’honneur. Dans la droite ligne de ce focus sur le Benin, le chanteur-compositeur béninois Adonis sera en concert dès le mois prochain. D’autres dégustations, défilés de mode et activités culturelles sont en discussion entre les responsables de l’association « Ludik’arts » et du Cinéma Le Vox à Château-Renard.

« La dernière Mino à avoir maniée le sabre et le fusil, Nawi, est morte officiellement en 1979. Aujourd’hui, les combats ne sont plus les mêmes, mais l’engagement pour les droits des femmes, des enfants et la culture ouest-africaine continue et nos outils sont les crayons, nos machines à coudre, notre joie et nos convictions ! » indique Madame Ida Ahitcheme-Tatchev Présidente de l’association « Ludik’arts ». Femme combattante et active, elle œuvre pour l’art auprès de tous avec l’aide de son mari, l’illustrateur d’origine bulgare Svet Tatchev. L’association « Ludik’arts » est partenaire officiel de la Fondation Internationale Lorenzo Padilla.

« Nous agissons beaucoup en France, mais collaborons aussi avec le Bénin, et avons eu l’honneur d’intervenir notamment à la Fondation Zinsou et au collège Chateaubriand de Cotonou, entre autres. Nous envoyons régulièrement des vêtements et des jouets pour les enfants du pays. Car malgré mon amour pour la France, je n’ai jamais oublié mon pays et j’ai toujours mûri des idées pour la promotion de la femme, des droits des enfants et de ma patrie. » précise Madame Ida Ahitcheme-Tatchev.

Avec son association, elle a recueilli auprès de sa famille à Agla des contes pour faire le livre « Trois contes du Bénin » avec le concours de l’écrivaine Cécile Labard. L’association « Ludik’arts » travaille à étendre ses activités promotionnelles autour de la culture du Bénin et de l’Afrique.

Germain POULI

 

 

Lire aussi

0 Commentaire(s):

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.